Dame tartine

Cette semaine, nous voilà de retour avec un musique enfantine : Dame tartine. Je suis retourné chercher quelques classiques que je faisais écouter à Pluchon quand il était bébé.

Sans plus attendre, voici la vidéo :

Et j’avais trouvé une version jazzy super sympa de cette comptine sur spotify. La voilà :

Du coup, je plonge dans les partitions pour vous amener ce morceau jouable avec seulement 8 notes. Transposition faite et j’ai modifié une note qui tombait trop bas sur la fin (du coup cette note sonne moyen mais j’espère que les puristes me pardonneront). Tout le reste fonctionne à merveille.

Je vous livre la version vidéo que vous pouvez partager autant sur Youtube que sur ce site ou les réseaux sociaux. Pas de difficulté majeure mais une petite différence avec d’habitude. Cette chanson a un rythme ternaire (comme une valse). J’ai dit qu’il n’y aurait pas de jargon donc je ne vais pas plus loin là dessus. Enormément d’autres sites pourront vous expliquer si ça vous intéresse.

Pour chanter en même temps, voici également les paroles :

Il était une Dame Tartine
Dans un beau palais de beurre frais.
La muraille était de praline,
Le parquet était de croquets,
La chambre à coucher
De crème de lait,
Le lit de biscuit,
Les rideaux d’anis.

Elle épousa Monsieur Gimblette
Coiffé d’un beau fromage blanc.
Son chapeau était de galette
Son habit était de vol-au-vent,
Culotte en nougat,
Gilet de chocolat,
Bas de caramel
Et souliers de miel.

Leur fille, la belle Charlotte
Avait un nez de massepain,
De superbes dents de compote,
Des oreilles de craquelin.
Je la vois garnir
Sa robe de plaisirs
Avec un rouleau
De pâte d’abricot.

Voici que la fée Carabosse,
Jalouse et de mauvaise humeur,
Renversa d’un coup de sa bosse
Le palais sucré du bonheur
Pour le rebâtir,
Donnez à loisir,
Donnez, bons parents,
Du sucre aux enfants.

Sur ce, bonne musique et à la semaine prochaine ! 😉

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :